Le désordre social de phobie (ou phobie sociale) est une peur irrationnelle de se sentir humilié dans toutes les situations sociales du quotidien. Les personnes atteintes de phobie sociale craignent que leur comportement va engendrer chez les autres un jugement négatif sur leur personne, tout en admettant eux-mêmes que cette peur peut n'avoir aucun fondement réel.

Les causes de la phobie sociale?

Qu'est-ce que l'anxieté sociale (ou phobie sociale)? Le désordre social de phobie, aussi appelé phobie sociale, est définie comme étant une peur paralysante d'être humilié ou agressé dans toutes les situations du quotidien qui amène à une conduite d'évitement de certaines activités et pouvant créer une solitude certaine. La plupart d'entre nous ressentons de la timidité et de la nervosité dans certaines interactions sociales ou au travail, mais pour une personne atteinte d'anxieté sociale, l'anxieté est si grande qu'elle en devient handicapante.

L'anxieté sociale n'est pas un phénomène rare. Elle touche environ 10% de la population adulte américaine et est le troisième trouble psychologique le plus répandu aux Etats-Unis après la dépression et l'alcoolisme. A la différence des autres troubles de l'anxieté qui touchent davantage les femmes que les hommes, l'anxieté sociale est globalement identifiée chez le même nombre de femmes que d'hommes. Les adolescents et les jeunes adultes, qui peuvent souvent faire preuve d'un manque de confiance en soi et qui sont préoccupés par l'image qu'ils renvoient d'eux-mêmes, sont particulèrement vulnérables à l'anxieté sociale. Il peut arriver, mais c'est plus rare, que le désordre social de phobie touche les enfants de moins de douze ans.

Il se peut que vous soyez atteint de phobie sociale si ce que vous ressentez vous empêche d'aller au travail ou vous isole des autres dans vos activités. Les signes d'alerte de phobie sociale sont:

  • Avoir la peur intense de participer à une activité sociale à venir des jours voire des semaines à l'avance
  • Peur extrême d'être jugé par les autres, et spécialement par des gens que vous ne connaissez pas
  • Anxieté excessive dans les activités sociales du quotidien
  • Peur d'agir d'une façon qui risque de vous mettre dans l'embarras ou de vous humilier
  • Conduite "d'évitement" si grande que cela vous limite dans vos activités et peut vous causer des problèmes dans votre vie quotidienne

Différence entre phobie sociale et timidité

La phobie sociale ne doit pas être confondue avec la timidité. Ce sont deux choses bien différentes, la phobie sociale étant un trouble plus grave que la timidité. Le désordre social de phobie est cas de timidité extrême: extrême au point d'arrêter toute sorte d'activité sociale et de provoquer des problèmes relationnels au niveau de l'entourage ou au niveau professionnel.

Par exemple, si vous vous sentez nerveux avant un discours ou une présentation, cela est considéré comme plutôt normal. Si vous appelez pour annoncer que vous êtes malade afin d'éviter d'avoir à faire cette même présentation, c'est un indice que votre niveau d'anxieté est au dessus de la normale. Une garçon timide sera peut-être trop nerveux pour demander à quelqu'un de danser avec lui lors d'une fête, mais une personne atteinte de phobie sociale, persuadée par exemple que les autres trouveront ses vêtements ringards, ne se rendra même pas à la soirée.

Une personne atteinte de phobie sociale prendra soin d'éviter de se rendre à l'école le jour de la rentrée parce qu'elle sait qu'on lui demandera de se présenter devant tout le monde. Elle pourra aussi s'inquiéter toute une semaine au sujet d'une réunion d'équipe pour le travail, la peur au ventre d'avoir à répondre à une quelconque question ou de présenter son travail. Autre exemple: certaines personnes souffrant de phobie sociale peuvent avoir des difficultés à décrocher le téléphone ("que se passera-t-il si la personne à qui je parle me trouve stupide?"), à faire la queue au supermarché (même si elle sait que les gens ne la regardent pas vraiment, il a l'impression que si), ou à marcher dans la rue ("que faire si quelqu'un m'adresse la parole")

Eléments déclencheurs et causes de la phobie sociale

La plupart des gens souffrant de phobie sociale connaissent des moments de forte anxieté et de stress dans les situations suivantes:

  • Avoir à faire la connaissance de nouvelles personnes
  • Etre critiqué, être le sujet de plaisanteries
  • Etre au centre de toutes les attentions
  • Etre regardé ou observé pendant que vous faîtes quelque chose
  • Avoir à parler en public
  • Avoir à discuter avec des personnes expertes dans leur domaine
  • Assister à une soirée ou à des rassemblements
  • Se sentir embarrassé
  • Croiser le regard des autres
  • Manger, parler ou passer un coup de téléphone en public

Les gens souffrant du désordre social de phobie reconnaissent habituellement que leurs peurs sont sans réel fondement, mais ils ne peuvent pas s'empêcher de ressentir cette peur à telle point qu'elle finit par dicter leur ligne de conduite. De plus, les personnes atteintes d'anxieté sociale ont souvent des modèles de pensée qui contribuent à alimenter leur anxieté. Si vous vous reconnaissez dans ces lignes, il se peut que vous ayez déjà eu des pensées telles que:

  • "Je ne vais pas me sentir à l'aise"
  • "Je vais avoir l'air stupide ou complètement nul"
  • "Je vais avoir l'air étrange"
  • "Je vais me sentir gêné"
  • "Je vais ennuyer tout le monde"

La phobie sociale chez les enfants

Comment les enfants sont-ils affectés par la phobie sociale? Chez les enfants, la timidité extrême et la peur de se sentir gêné sont de sentiments particulièrement angoissants parce qu'ils sont moins capables de comprendre que leurs peurs ne sont pas réellement justifiées. Encore une fois, il n'y a rien d'anormal à ce qu'un enfant soit timide, mais des enfants avec une phobie sociale évitent souvent des activités telles que jouer avec d'autres enfants, lire en classe ou parler à des adultes.

L'anxieté sociale chez les enfants est provoquée par des situations telles que parler devant toute la classe, parler à de nouveaux enfants, écrire au tableau, répondre aux interrogations écrites, et interagir avec des inconnus. Les pensées typiques chez ces enfants sont:

  • "J'espère que le professeur ne va pas m'interroger ou m'appeler"
  • "Je vais me tromper"
  • "Tout le monde me regarde"
  • "Personne ne m'aime"

Il se peut que les enfants montrant des signes d'anxieté sociale évitent tout contact visuel, parlent de façon difficilement audible ou fassent preuve d'impatience. Ils peuvent se mettre à transpirer ou se plaindre de maux de tête ou de maux d'estomac. Les enfants atteints de phobie sociale ne veulent généralement pas se rendre à l'école.

Les enfants souffrant d'anxieté sociale sont souvent solitaires, ont moins d'amis que les autres enfants de leur âge, et peuvent présenter les signes et symptômes avant coureur d'une dépression. Les enfants ayant moins de douze sont généralement incapables de surmonter ces craintes et les conséquences de ce trouble. Si ils ne sont pas soignés ou accompagnés, il est probable que les enfants faisant preuve d'anxieté sociale grandissent en devenant des adultes anxieux et continuent à avoir des difficultés à interagir avec le monde social qui les entoure.